Ouverture d'une passerelle de compétences entre les cabinets d'audit et le H3C : le H3C enrichit son équipe de contrôleurs en proposant aux professionnels de l'audit de la rejoindre pour une durée limitée dans le temps à l'issue de laquelle ils pourront réintégrer leur cabinet d'origine
  7 novembre 2019
   
  • Le Haut conseil met en place pour la première fois, une passerelle de compétences destinée à accueillir en son sein un plus grand nombre de professionnels de l'audit en leur assurant la possibilité de réintégrer leur cabinet d'origine, après deux ou trois ans s'ils le souhaitent, grâce à un engagement pris par celui-ci à leur égard.

  • Cette expérience inédite a pour ambition d'établir une relation « gagnant-gagnant » entre d'une part, le H3C, qui souhaite accroître l'accueil de talents expérimentés pour diligenter ses contrôles, et d'autre part, les candidats et leurs cabinets, qui pourront ainsi développer une solide compréhension des attentes du régulateur et une forte expérience en matière de qualité et de réglementation, tout en se mettant au service de l'intérêt général.

  • Premier réseau à avoir adhéré à cette initiative novatrice, RSM, 7ème réseau mondial d'audit, conseil et expertise comptable, a proposé la candidature d'un directeur de mission expérimenté du réseau RSM. À compter du 4 novembre 2019, ce directeur aura pour mission au sein de l'équipe des contrôleurs du H3C, d'assurer la surveillance de la profession et de veiller au respect de la déontologie et de l'indépendance des cabinets qui disposent de mandats d'intérêt public.

À l'instar de ce qui a déjà été mis en place par les régulateurs aux États-Unis et aux Pays-Bas, le H3C a initié une démarche inédite en France permettant l'échange de compétences avec les cabinets d'audit.

« Cette initiative illustre notre volonté de travailler avec les professionnels pour faire croître la qualité de l'audit. Elle va nous permettre de renforcer nos moyens humains par l'arrivée de nouveaux profils déjà reconnus dans leurs cabinets pour leurs compétences et leur expérience, en leur offrant d'accroître encore celles-ci dans des secteurs d'activité variés, et en leur permettant de devenir acteur de leur profession tout en servant l'intérêt général. Les cabinets et les professionnels participant à cette démarche auront ainsi l'opportunité d'affiner leur compréhension des attentes du régulateur concernant la profession », conclut Christine Guéguen, présidente du H3C.

« Participer à cette passerelle de compétences aux côtés du H3C démontre notre ambition de servir qualitativement les EIP et les ETI et d'être toujours à la pointe en matière de normes d'audit et de qualité », commente Jean-Michel Picaud, président de RSM en France.

« Ce n'est pas un hasard si les régulateurs les plus rigoureux - aux États-Unis et aux Pays-Bas - ont mis en place ce dispositif. Grâce à cette passerelle de compétences, le H3C et RSM bénéficieront réciproquement des compétences « terrain » de leurs équipes. À cette fin, RSM et le H3C unissent leurs actions pour faire grandir la profession » ajoute Jean-Charles Boucher, associé RSM.


 
Document
 
 

 
Lien
 
 

   
 


Date de mise en ligne : 7 novembre 2019